Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 août 2007 5 17 /08 /août /2007 10:57

Suite au nouveau dérapage verbal de l'adjoint au maire de Trévise (lire ci-dessous) rélévé par Christophe Desportes-Guilloux, j'ai publié, au nom de l'opposition municipale d'Orléans, le communiqué suivant :

"Les élus de l’opposition municipale d’Orléans dénoncent avec la plus grande fermeté le nouveau dérapage verbal de M. Giancarlo Gentilini, premier adjoint au maire de Trévise, commune italienne jumelée avec Orléans.
En 2000, déjà, la municipalité de Jean-Pierre Sueur avait suspendu les relations avec Trévise après que M. Gentilini, qui en était alors le maire, eut tenu des propos xénophobes et racistes.
Les relations avaient ensuite étaient rétablies par M. Grouard lorsque M. Gentilini eut « diplomatiquement » laissé son siège de maire pour devenir premier adjoint. Mais, en mai 2006, après de nouveaux propos tout à la fois racistes, xénophobes et homophobes, M. Grouard avait été contraint, à la suite d’une question écrite de l’opposition en Conseil municipal, de déclarer le premier adjoint de Trévise persona non grata à Orléans.
M. Gentilini vient de récidiver une nouvelle fois en tenant sur la chaîne de télévision locale Rete veneta, des propos homophobes aggravés par des références racistes particulièrement haineuses.
Nous demandons que M. Grouard tire de ce nouvel incident toutes les conséquences qui s’imposent."


M. Gentilini a dit notamment : « Je vais donner immédiatement des instructions à ma commandante (de la police municipale) pour qu'elle fasse un nettoyage ethnique des pédés ».
<

>> La République du Centre du 18 août
>> L'article de Mourad Guichard sur le site de Libération
>> Ma réaction sur France Bleu Orléans
>> Mon communiqué repris sur citegay

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Monsieur Martineau,<br /> <br /> Le pauvre petit citoyen que je suis vous pose cette question: qu'entendez-vous par "Nous demandons que M. Grouard tire de ce nouvel incident toutes les conséquences qui s’imposent."? <br /> <br /> Moi qui n'ai pas l'habitude de la langue de bois politique, ni de ses échardes, je ne comprends pas trop... Ca veut dire quoi, au juste, en bon français lambda? Tant vis-à-vis du triste personnage dont vous dénoncez les propos en effet peu "diplomatiques" et condamnable, que de la magnifique ville de Trévise?<br /> <br /> Merci de nous initier à cet art de la complication inutile.<br /> <br /> "Bien cordialement,"<br /> <br /> Lulu
Répondre
P
Nous renvoyons la municipalité d'Orléans et son maire à ces propres responsabilités. Nous n'avons pas à lui dicter sa conduite en la matière, d'autant qu'il a su, lorsque nous l'avons déjà interpellé à ce sujet, prendre les mesures qui s'imposaient. Nous souhaitons qu'il poursuive dans la même voie. A titre personnel, j'estime que la moindre des choses serait d'obtenir de l'actuel maire de Trévise une condamnation sans ambiguîté des propos de son adjoint et, dans la négative, de se poser la question de la pérénité du jumelage entre nos deux villes.

Profil

  • Pascal Martineau
  • Journaliste de métier, collaborateur parlementaire, écrivain public-biographe, j'aime les mots.
  • Journaliste de métier, collaborateur parlementaire, écrivain public-biographe, j'aime les mots.

logo ecrivain 

Découvrez mon activité d'écrivain public agréé

 

Président de  l'Academie des écrivains publics de France

Recherche

Le temps qui passe

Archives

Faites connaître mon blog

J'invite les lecteurs occasionnels ou réguliers qui ne sont pas encore abonnés à le faire ("Recevoir des alertes" ci-dessous). Vous serez ainsi automatiquement informés de la publication d'un nouvel article. Le désabonnement est aussi simple que l'abonnement.

J'invite celles et ceux qui sont déjà abonnés - et je les en remercie par avance - à faire connaître mon blog en utilisant le module "recommander ce blog" ci-dessous.