Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 09:56
La tracé de la 2e ligne de tram dans l'hypercentre d'OrléansLe temps de débat – souvent houleux - consacré entre 2001 et 2008 à la deuxième ligne de transports en commun en site propre de l’agglomération d’Orléans, est inversement proportionnel à l’état d’avancement de ce projet qui verra le jour, au mieux, en 2012 ! Illustration encore jeudi soir, lors de la session de rentrée du Conseil d’agglomération, où il était question de l’avant-projet d’aménagements urbains liés à cette seconde ligne de tram. On nous exposa fort doctement que, parmi les « principes fondateurs » de la démarche, il avait été prévu « un réaménagement de façade à façade » dans les « secteurs urbains denses ». Mais lorsque que je m’interrogeai sur les incertitudes pesant sur la rue des Carmes (dont on se garda bien de nous montrer des images et où l’on envisage quand même de détruites « quelques » façades), on me répondit que « non non, tout cela n’avait rien à voir ! » Que l’élargissement éventuel – par la destruction de dix-sept immeubles – de la partie la plus étroite de la rue ne changerait rien au tracé du tram à cet endroit-là et n’était nullement un problème de façade lié au tram. Avec ou sans l’élargissement de la rue, on pouvait choisir tout autant le site propre intégral (il faudrait alors interdire la voie aux voitures) ou le site partagé. Mais alors, si un site propre est possible sans détruire des immeubles, pourquoi l’envisager ?

Recours et polémique. On essaya ensuite, Michel Martin en tête qui ne fait jamais dans la nuance, de me faire porter, par avance, la responsabilité de retards pris dans la réalisation de la deuxième ligne de tram en raison des risques de recours possible à l’encontre de la déclaration d’utilité publique (DUP) que devrait prendre le préfet du Loiret d’ici la fin de l’année 2007. C’est un comble. D’autant que, comme j’ai dû le préciser avec force – ils ont l’art de vouloir me faire dire ce que je n’ai pas dit – je crains essentiellement que cette annonce, à postériori de l’enquête publique, de l’élargissement éventuel de la rue des Carmes, n’incite le préfet du Loiret à remettre en cause ou à retarder cette DUP. Reste que question recours et polémique, la droite orléanaise est plutôt mal placée pour donner des leçons quand on se souvient du ramdam et de l’obstruction systématique faits à l’époque autour du projet de la première ligne de tramway. Enfin, face aux accusations de manœuvres dilatoires en sous-main, j’ai précisé que je n’étais pas maître – fort heureusement – des initiatives de recours qui pourraient être prises par des associations. C’est une caractéristique de Serge Grouard : les associations qui osent émettre des critiques à l’égard de sa politique ne sont pas des organisations majeures : elles sont manipulées tantôt par l’opposition de gauche et Jean-Pierre Sueur, tantôt par le parti socialiste d’Orléans, quand ce ne sont pas les deux qui s’allient ! La vieille thèse éculée du complot.

L'article de La République du Centre du 28 septembre

L'aricle de La Tribune d'Orléans du 4 octobre
Partager cet article
Repost0

commentaires

P
il faudrait surtout rappeler que c’est un véritable bêtise humaine que d’imaginer une interconnexion à la Poste, car c’est de la Gare que les gens partent et arrivent, pas de la boîte aux lettres...
Répondre

Profil

  • Pascal Martineau
  • Journaliste de métier, collaborateur parlementaire, écrivain public-biographe, j'aime les mots.
  • Journaliste de métier, collaborateur parlementaire, écrivain public-biographe, j'aime les mots.

logo ecrivain 

Découvrez mon activité d'écrivain public agréé

 

Président de  l'Academie des écrivains publics de France

Recherche

Le temps qui passe

Archives

Faites connaître mon blog

J'invite les lecteurs occasionnels ou réguliers qui ne sont pas encore abonnés à le faire ("Recevoir des alertes" ci-dessous). Vous serez ainsi automatiquement informés de la publication d'un nouvel article. Le désabonnement est aussi simple que l'abonnement.

J'invite celles et ceux qui sont déjà abonnés - et je les en remercie par avance - à faire connaître mon blog en utilisant le module "recommander ce blog" ci-dessous.